Skip links

Notre Patrimoine

UN RÉSUMÉ

LAISSEZ NOTRE PAYSAGE
VOUS CONTER SON HISTOIRE

Visiter notre ancien paysage n'est pas une mince affaire car il vous permettra d'explorer des témoignages uniques de processus géologiques qui ont eu lieu au cours des 700 derniers millions d'années (voir ci-dessous). Notre région peut se vanter d'avoir le meilleur registre complet de l'orogenèse Calédonienne-Taconienne, un événement géologique qui a commencé il y a environ 500 millions d'années impliquant des masses continentales qui se trouvent maintenant dans les Appalaches (Amérique du Nord), au Groenland, au nord-ouest de l'Irlande et en Écosse, avec preuve d'ouverture et de fermeture de l'océan Iapétus. Cet événement a vu le développement d’arcs volcaniques et magmatiques, le métamorphisme (y compris la formation de marbre vert du Connemara) et la déformation à l'échelle régionale liée à la création d'une chaîne de montagnes importante. Grâce à ces différents processus, la région présente une grande géodiversité avec des affleurements d'une large variété de roches de chaque type principal (ignée ou magmatique, sédimentaire et métamorphique), un riche registre fossile pour les périodes géologiques de l'Ordovicien, du Silurien et du Carbonifère et des preuves de failles et pliures multiples sur les reliefs. Le seul fjord d’Irlande se trouve à Killary Harbour, sur le Wild Atlantic Way, au milieu d’un paysage glaciologique vaste et diversifié couvrant toute la région, à la fois dans nos montagnes et nos plaines autour de nos grands lacs. Avec des affleurements de calcaire dans la moitié orientale de notre région, de grands paysages de karst et d’épikarst se sont développés, avec une expression spécifique dans l'isthme de Cong où vous pouvez trouver l'un des complexes de sources naturelles les plus rapides au monde et de multiples systèmes de grottes. Les processus géologiques et biologiques modernes sont toujours en jeu aujourd'hui et un endroit idéal pour en faire l'expérience est notre merveilleux lac de marnes très riche en biodiversité, Lough Carra.

En savoir plus sur la géologie ici.

UNE HISTOIRE DE PLUS DE 700 MILLIONS D'ANNÉES

Les datations en Ma (millions d'années) sont basées sur les connaissances actuelles

  • 700 Ma Supercontinent de Rodinia commence à rifter (se séparer); Le nord-ouest de l'Irlande fait partie de Laurentia et le sud-est de l'Irlande fait partie du Gondwana. Dépôt de sédiments sur le fond du nouvel océan Iapétus séparant les deux. Les deux continents sont situés dans l'hémisphère sud; explorer à Corr na Móna et à Glen Inagh et les 12 Bens.
  • 485 Ma Volcanisme en Arc et dépôt de sédiments associés à la subduction lors de la fermeture précoce de l'océan Iapétus; explorez à Finny, Aill Dubh et aux Deircs.
  • 475-463 Ma Collision de continents avec métamorphisme (transformation de roches existantes; ex. calcaire en marbre), arc magmatique, déformation régionale (pliures) et relocalisation du Connemara. Formation d'une importante chaîne de montagnes; explorez à Corr na Móna et à Glen Inagh et les 12 Bens
  • 420 Ma Des sédiments supplémentaires se sont déposés à plat sur des roches plus anciennes et déformées (plissées). Le nord-ouest et le sud-est de l'Irlande se sont joints à la fermeture de l'océan Iapétus. L'île d'Irlande est maintenant entière; explorez à Finny et à Cong.
  • 400 Ma Intrusion du granite de Galway et apparition de failles en décrochement. La chaîne de montagnes principale est érodée; explorez sur la baie de Galway (au sud de Maam Cross) et dans la vallée de Maam.
  • 350 Ma Dépôt de calcaire dans des mers chaudes, tropicales et peu profondes. L'Irlande se situe alors à l'équateur; explorez à Moore hall et Lough Carra, Ballinrobe, Cong et à Clonbur.
  • 65 Ma Ouverture de l'océan Atlantique et soulèvement des montagnes que nous voyons aujourd'hui. L'Irlande est situé à sa latitude actuelle; explorez à Glen Inagh et les 12 Bens, au fjord de Killary, à Aill Dubh, Finny, Clonbur, Corr na Móna et aux Deircs.
  • 35 Ma Le paysage de karst commence à se développer là où affleure le calcaire; explorez à Moore hall et Lough Carra, Ballinrobe, Cong et Clonbur.
  • 1 Ma De multiples périodes glaciaires façonnent notre paysage moderne; explorez partout dans la région mais surtout au fjord de Killary, à Aill Dubh, Finny, Clonbur et à Glen Inagh et les 12 Bens.
  • 0,01 Ma Établissement de populations humaines dans la région; explorez partout dans la région.

UN ENVIRONNEMENT RICHE

Un paysage géologique riche et diversifié conduit à une grande diversité d'habitats puisque la géologie du substrat rocheux influence le type de sol, les pentes, le drainage et les eaux souterraines. Notre région présente des tourbières qui couvrent de larges parties de nos reliefs, des prairies plus fertiles dans les basses terres des plaines sur un substrat rocheux calcaire, de vastes forêts de conifères et d’arbres semi-indigènes, des lapiaz de calcaire et de nombreux lacs et rivières. À leur tour, un large éventail de mammifères, d'oiseaux et de plantes vivent dans ces habitats. Certains de ces habitats bénéficient d'une protection juridique nationale pour les types d'espèces qui y résident, comme les oiseaux aquatiques (goélands, cygnes, sternes) nichant dans les grands lacs, la chauve-souris petit fer à cheval (petit rhinolophe) dans son habitat européen le plus septentrional et bien d'autres. Les lacs et rivières sont également gérés pour la pêche à la ligne du saumon sauvage et de la truite ( la Coupe du monde de pêche à la mouche de la truite a lieu chaque année sur Lough Mask depuis les années 1950). Les terres sont également gérées selon des pratiques agricoles traditionnelles qui permettent l'élevage et la récolte de produits alimentaires de haute qualité.

En savoir plus sur notre diversité d'habitats ici.

LE PEUPLE ET LA TERRE

Nous avons des preuves que des populations humaines s'installant sur les rives de nos lacs il y a 10000 ans au cours du Mésolithique ou Age de Pierre Moyen, mais ils ont vraiment commencé à marquer le paysage lorsque l'agriculture a été introduite 4000 ans plus tard avec des tombes en pierre et des paysages rituels (cercles de pierre et art rupestre). La région a continué à avoir une forte importance spirituelle avec des associations historiques claires avec l'église paléochrétienne en Irlande et en particulier St Patrick, St Brendan (le navigateur) et St Fursa. Plus tard au Moyen Âge, les rives orientales des lacs ont été un bastion de la résistance à l'invasion anglo-normande et ont été fortement développées; les lacs devenant une zone frontière avec de nombreux châteaux érigés autour d'eux. Le paysage a changé plus radicalement aux XVIIe et XVIIIe siècles lorsque les montagnes ont été débarrassées du bétail et de la vie sauvage et que nos pratiques agricoles modernes ont été adoptées, conduisant au développement d'un environnement que nous reconnaîtrions aujourd'hui. La région a ensuite été considérablement rendue plus accessible avec la construction de nouvelles routes, voies ferrées, quais et mines. La tragédie de la grande famine de la pomme de terre a été particulièrement ressentie dans la région avec des villages entiers abandonnés, dont il ne reste aujourd'hui que des ruines. Des événements célèbres de la guerre d'indépendance irlandaise se sont déroulés ici et la langue et la culture particulières de la partie ouest de notre région ont conduit à la création du Gaeltacht administratif formel dans le nouvel État irlandais au milieu du XXe siècle. La région du Joyce Country and Western Lakes est aujourd'hui dotée d'une forte tradition de musique, de contes, d'artisanat et de production alimentaire utilisant la langue irlandaise pour que tous apprennent, partagent et apprécient.

En savoir plus sur notre archéologie et notre histoire ici.

FR